Jehan-Rictus

 

C'est sur le site de Gilbert Lafaille que j' ai trouvé cela...

Je me renseigne donc à propos de ce Jehan-Rictus et voilà:

Son nom est Gabriel RANDON, il est né en 1862. Après le divorce de ses parents sa mère l' abandonne à son triste sort.

 

     "Enfant, la vie ne lui fut guère clémente, et il se retrouva souvent sans toit, conduit à côtoyer les clochards et vagabonds de Paris. Ce fut surtout le Montmartre des artistes et des anarchistes qu'il fréquenta, écrivant des poèmes (d'une facture encore classique) qui furent publiés dans des revues.

À partir de 1889 il occupa divers postes d'employé de bureau, mais s'y montra particulièrement instable. C'est dans l'un de ces bureaux qu'il put se lier d'amitié avec Albert Samain. Les deux poètes s'aidèrent pour faire entendre leurs voix dans les milieux littéraires.

Puis lui vint l'idée de composer des poèmes où un clochard s'exprimerait dans le français populaire de l'époque. En novembre 1895, il débuta au cabaret des Quat'z'Arts, sous le pseudonyme de Jehan Rictus, qu'il gardera.

Il remporta un franc succès dans ce métier de chansonnier à partir de février 1896 grâce à son poème le plus connu, Le Revenant, où un sans-abri croit rencontrer le Christ. Dès lors il fut amené à réciter ses poèmes, non seulement dans les cabarets mais dans des fêtes syndicales et politiques, et dans des dîners mondains. Il fréquenta également le Lapin Agile, où il rencontra Guillaume Apollinaire,  Max Jacob."

En 1897 parut en souscription son premier recueil, Les Soliloques du pauvre. Vite épuisé le livre fut réédité au Mercure de France.

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site